L'amour est un piège dans cette ville maudite
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La légende qui mena à la malédiction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Admin
avatar

The Love
▲ ▼ ▲ Love disease ▲ ▼ ▲


Lettres d'amour postées : 92

MessageSujet: La légende qui mena à la malédiction   Ven 14 Avr - 9:34

La légende de Northworth

« Amour un jour, amour toujours ? Rien n'est certain à Northworth»
Cette histoire des amants maudits, tout à fait différente de celle de Roméo et Juliette remonte à une centaine d'années.
En 1912, dans le petit village de campagne que formait Northworth à l'époque, vivait une jeune fleuriste prénommée Katherine Noland. Elle tomba amoureuse de Geoffroy Baker, un homme de quinze ans plus vieux qu'elle, un professeur, cultivé, beau, charmant mais très marié. Northworth abritait cet amour secret et réciproque, et en réalité, beaucoup étaient au courant, mais tous se taisaient. L'épouse de l'homme n'était pas des plus agréables, on lui attribuait l'histoire d'un regard foudroyant, capable d'une haine trop facile. On disait qu'elle était la sorcière du village, peu l'approchaient, aussi bien que peu comprenaient la raison pourquoi monsieur Baker l'avait épousée. Helen Arany Baker, femme au foyer passant le plus clair de son temps dans le manoir hérité de ses parents, dans lequel elle vivait avec son mari. Lorsqu'elle comprit ce qu'il se passait hors de sa vue, elle entra dans une rage innommable.
Peu de temps plus tard, les deux amants tombèrent malades, mais ne furent pas atteints par les mêmes symptomes. La médecine n'y pouvait rien, mais lorsqu'ils étaient loin l'un de l'autre, plus aucun signe de problèmes de santé. Ils furent condamnés à s'aimer à distance tout le reste de leur vie. L'homme quitta notre monde le premier, et c'est seulement le jour de son enterrement que Katherine pu déposer un dernier baiser sur ses lèvres. On dit que madame Baker veillerait depuis sur la ville d'un regard noir, prêtant attention aux couples illégitimes qui se cachent, sa haine s'étant étendue sur l'amour au final. Son corps immaculé de sang aura été retrouvé à côté de cette phrase : "L'amour se mérite." écrite en lettre de sang sur le sol de sa salle de bain. Histoire tragique tournée en légende, pensée telle une malédiction.

Les plus superstitieux racontent que depuis sa mort, tous les amoureux de Northworth sont atteints par cette malédiction.

© Florissone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://love-disease.forumactif.org
 
La légende qui mena à la malédiction
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Drame haïtien: résultat de la malédiction ou de l'irresponsabilité
» Malédiction hollandaise ?!
» [S16] La Malédiction du Monastère de la Mort...
» Malédiction / Curse
» Malédiction ! (DC Lagon)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOVE DISEASE :: Nos petites affaires :: Là où tout commence :: Annexes-
Sauter vers:  
L'intégralité du forum appartient à ses administratrices. Toute reproduction partielle ou totale de son contenu est interdite.
© Love disease