L'amour est un piège dans cette ville maudite
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 She's the giggle at a funeral - Masha Bones

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Epine
avatar

Masha Bones
▲ ▼ ▲ Love disease ▲ ▼ ▲


La recherche de l'amour : Pas besoin, la solitude c'est bien aussi !
Lettres d'amour postées : 28

MessageSujet: She's the giggle at a funeral - Masha Bones   Ven 23 Juin - 18:14

Masha Mary Bones



‹ Nom : Bones. Os, pour les bilingues. Ca peut sembler glauque, mais c'est court, concis. Parfait. Le nom d'un père qui l'a reconnue probablement pour éviter de passer pour une raclure aux yeux de la société.
‹ Prénom(s) : Masha. Sa mère lui a toujours raconté avoir trouvé ce prénom en ouvrant un livre random. Mais puisque Masha doute foncièrement de la capacité de sa mère à lire, il est fort probable qu'elle l'ai entendu au hasard d'une rue, d'une vieille appelant l'horrible caniche qui lui servait de compagnon. Quand à Mary, il fut sans nul doute choisi par cette famille catholique afin de garder l'enfant dans le droit chemin. Ironique.
‹ Âge : Masha est née le 18 février, il y a 27 ans. Pas de grande histoire derrière sa naissance, simplement les murs blancs et aseptisés d'un quelconque hôpital de Glasgow. Un couple sans amour, mariés et parents trop tôt, deux heures de travail et voilà la petite Masha, bébé étrangement silencieux aux fins cheveux bruns.
‹ statut civil: Masha est ce qu'on appelle communément une vieille fille. Une célibataire endurcie. A l'âge où la plupart de ses amies sont mariées et enceintes, elle apprécie la solitude de sa vie amoureuse.
‹ Orientation sexuelle: Elle pense qu'on ne tombe pas amoureuse d'un sexe mais d'une personne.
‹ nationalité: Née à Glasgow, entre deux façades d'immeubles en briques rouges, elle est Ecossaise.
‹  OriginesSon père a quitté l'Urkraine avec parents et grands parents lors de l'effondrement du bloc soviétique tandis que la famille de sa mère, norvégienne de sang, vit en Ecosse depuis déjà plusieurs générations.
‹  Etudes suivies/Métier: Au départ, et ce aussitôt après être sortie du lycée, elle s'était orientée vers des études de médecine. Mais malgré des capacités jugées prometteuses, Masha n'est pas allé jusqu'au bout. A présent, elle tente une licence d'Histoire de l'Art et Archéologie par correspondance, tout en bossant à mi-temps où elle peut pour payer les factures.
‹  Symptôme: Une violente nausée.
‹  Sacrifice: Retrouver une famille nocive et étouffante.
‹  Avatar: Rachel Miner
‹  Groupe choisi : Epines

L'amour & Northworth

‹  L'amour pour vous en 3 mots : Ocytocine; prison; mièvre.
‹ Croyez vous en la légende des Baker ? " Est-ce qu'on est sérieusement en train de me demander si je crois en l'histoire d'une vieille femme aigrie ayant jeté une malédiction sur le ville après que son cher époux soit allé batifoler joyeusement avec une jeunette ? Pitié, non. Il suffirait de la commencer par " Il était une fois, dans une ville sombre, il faisait nuit... " pour en faire une histoire que les gamins se racontent au coin du feu dans les bois avant d'aller se galocher dans des tentes miteuses. "
‹ Pourquoi avez vous déposé vos bagages à Northworth ? Parce que c'est une ville, qu'il y a des maisons, et que - oh, surprise - les gens vivent dans des maisons. Masha n'a pas choisi cette ville. Elle s'est juste dépêchée de mettre le plus d'espace possible entre sa famille et elle. De toute façon, elle n'allait pas aller s'enterrer non plus dans la puanteur polluée de Londres. Alors bon, elle a ouvert une carte, regardé le prix de l'immobilier et en avant. En plus, le nom avait l'air sympa.

Caractère & Anecdotes

Masha est née dans un foyer sans amour. Ses parents, respectivement âgés de 19 et 23 ans ne s'attendaient pas à se retrouver responsables d'un bébé aussi jeunes. Alors, pour sauver les apparences et aussi parce que la mère de sa génitrice l'aurait tuée, principes religieux archaïques obligent, ils se sont mariés. Ils n'ont rien l'un contre l'autre, en vérité, ils s'entendent même plutôt bien. Mais ils ne s'aiment pas.
Elle a un petit frère, de deux ans son cadet, issu d'une relation d'un soir adultère. Il est plus jeune, immature, et elle le trouve stupide à se cogner dans les murs. Alors pourquoi est-ce qu'il semblait toujours tout mieux faire qu'elle ? Ed est bête à manger du foin. Peut-être que c'est cette comparaison constant qui l'a rendu si désabusée, si mordante. Etrangement, son égo n'a pas subit de dommages face à ces reproches. Sans doute qu'elle n'est plus forte que ce qu'elle s'imagine.
L'hyper religiosité de sa famille maternelle a eut des conséquences étranges sur le foyer. A l'école, les enfants devaient absolument éviter de parler à leurs petits camarades. Ne surtout pas accepter les invitations à jouer, aux anniversaires, aux soirées pyjamas. Les Bones ont évolués pendant des années en vase clos. Toujours le même entourage, toujours les mêmes têtes, et ce bourrage de crâne incessant : Les autres sont dangereux. La famille est protectrice. Surtout ne pas l'oublier. Si cela eut un impact sur son frère cadet qui continue de suivre les préceptes prêchés par sa mère, Masha - probablement plus résistante psychiquement, et surtout désobéissante - s'est rapidement détournée de cette religion qui l'écoeurait, et il en résultat chez la jeune femme un athéisme convaincu.
Masha n'a cependant quitté le foyer qu'après avoir été diplômée. Elle voulait faire médecine, ses parents voulaient qu'elle se trouve un gentil mari et qu'elle ruine son utérus à pondre des gamins. Alors elle est partie, aidée financièrement par la mère de son paternel, ou du " Caporal J'ordonne ", elle-même désolée de voir la manière dont son fils s'était laissé embrigadé. Les deux premières années furent compliquées. Comment s'en sortir quand on ignorait tout ? Ce serait mentir que de dire qu'elle est restée constamment dans le droit chemin ces années-là. Comme tous, elle a fait sa crise d'adolescence à retardement, libérée de son carcan. Elle a bu plus que raison, elle a touché à des substances pas forcément légale. Elle est devenue dépendante à ces foutues cigarettes. Elle a couché aussi. Pas forcément dans des conditions qui méritent de s'en rappeler.
Mais purée ce que c'était bon. Vivante, elle était vivante.
Ce cynisme, cet humour noir si caractéristique du personnage et qui lui valaient souvent de passer des journées confinées dans sa chambre ne choquaient plus que les plus puritains. Son mauvais caractère était simplement regardé d'un oeil noir, pas qualifié de démon, de malin.
Libre, elle était libre.
Derrière le perso

‹ pseudo et/ou prénom :  Orphenor‹ Où avez vous trouvé le forum :  L'administratrice m'a appâtée  hen ‹ Qu'en pensez-vous :  J'aime beaucoup le concept, et le design est sou-bla-ïme ! ‹ Un dernier mot :  Fromage et bisous.  
©️ crédit images: ici



We're all stories

13 juillet - 5 ans.

Le soleil donnait sur le toit de la véranda, créant à l’intérieur un cagnard infernal qui brûlait la peau et engourdissait les corps dans cette langueur caractéristique de l’été qui, cette année, se révélait particulièrement chaud. Sur la première marche des deux menant à la cuisine, une enfant était assise, observant la femme qui déambulait avec grâce sous les rayons solaires entre des plantes en pots, à l’instar d’une butineuse à forme humaine. Sa jolie robe rose semble froissée, probablement par des jeux d’enfants quelconque, et deux brins d’herbes sont coincés entre deux lourdes boucles brunes. Derrière elle, bien au frais dans la petite cuisine, un bambin aux joues rondes dormait dans un parc. Le soleil s’obscurcit un moment devant Masha, et l’enfant releva les yeux pour voir sa mère se pencher vers elle, glissant doucement une fleur mauve dans la tignasse de sa fille avec un sourire tendre.



3 octobre - 8 ans.

Il pleuvait, aujourd’hui, aussi l’institutrice avait-elle décidée d’autoriser les enfants à passer leur récréation dans la salle de classe. Etrangement, ils ne faisaient pas un vacarme monstre, de contentant de jouer tranquillement par petits groupes. Masha, elle, est assise dans le coin lecture, sur une toute petite chaise au dossier rouge. Le petit album plastifié racontant l’histoire d’une grenouille qui voulait voir la mer posé sur ses genoux accaparait visiblement toute son attention.

“ Est-ce que tu veux venir jouer ? ”

Entre deux tables, un groupe de petites filles avaient tendu un élastique fluorescent et sautillaient joyeusement entre les fils. Ca avait l’air intéressant. Bien plus que l’histoire de cette fichue grenouille qui n’avait toujours pas compris qu’elle n’était pas faite pour l’eau salée. Pourtant, Masha secoua la tête, laissant une expression de dédain se peindre sur ses traits juvéniles.

“ Non, merci, je préfère rester ici.
- Comme tu veux.“

La blondinette qui avait eu l’audace de venir lui proposer de s’amuser tourna les talons en haussant les épaules. Dos à elle, elle ne vit pas le regard envieux de Masha qui la regardait s’éloigner.



14 février - 14 ans

Masha était heureuse, et souriait à tout vas sur le chemin de la maison.

Lorsqu’elle ouvrit la porte, sa mère était penchée sur une planche à découper, débitant des rondelles de carottes. Son père n’était pas encore rentré. Tant mieux. Elle était plus à l’aise pour ce qu’elle avait à dire lorsqu’il n’y avait que sa mère dans les parages. L’adolescente déposa son cartable sur une chaise, et en sortit une petite carte d’un rose pastel mal colorié, ornée d’un énorme coeur flamboyant où il était écrit “ Joyeuse saint Valentin Masha.”

“ Hé, maman. Regarde. ”

Sa mère s’essuya les mains sur le torchon à carreaux qui traînait dans le coin, et prit le carton des mains de sa fille.

“ Karl m’a donné ça ce matin, à la récréation. Il a dit qu’il aurait aimé faire quelque chose de mieux, mais qu’il n’était pas doué de ses mains. Et tu sais quoi ? Il ne s’est même pas caché, il l’a fait devant tout le monde, et je trouve que c’est quand même super courageux. ”

Occupée à fouiller dans son sac pour en retirer une petite violette chiffonnée, Masha ne remarqua pas le regard obscurcit de sa mère.

“ Masha, Masha assieds toi. ”

L’enfant tira une chaise, et la femme en face d’elle lui prit les mains.

“ Il ne veut pas vraiment être ton ami, chéri. On en a déjà parlé, tu sais ? Les garçons veulent…
- Profiter de moi, je sais ! Mais il est peut-être différent !
- En es-tu vraiment sûre ?“

Elle ne répondit pas. Non, bien sûr que non elle n’en était pas sûre. Sa mère se leva, attrapant la carte et la petite fleur, pour les déposer dans la poubelle.

“ Tu n’as pas un devoir de Mathématique demain ?
- Mais, je…
- MASHA !“



04 août - 18 ans.

“ Je pars.
- Où est-ce que tu vas ? Et à quelle heure tu comptes rentrer ?“
Masha inspira profondément. De toute manière, comme s’ils la laissaient sortir..
“ On ne s’est pas bien compris. Je ne rentrerai pas. Je pars. Juste.”
Elle se souviendra toujours du froid glacial qui avait suivit sa déclaration et des regards qui lui étaient lancés.



16 janvier - 20 ans.

Quelque chose bougea à coté d’elle, dans un grognement qui n’avait plus rien d’humain. Les draps étaient rêches contre sa peau nue, et sa bouche pâteuse. Dans son crâne, une migraine massacrait ses tempes, aidée par la lumière crue qui passait par la fenêtre. Less chiffres rouges du radio réveil indiquaient sept heures quarante; un éléctrochoc dans cerveau embrumé. Elle avait cours dans moins de vingt minutes, à l’autre bout de la ville. Encore ivre, et peut-être défoncée de la veille, elle peina à enfiler son jean et son t-shirt avant de sortir sur la pointe des pieds, ses bottines dans les mains.

La journée en amphithéâtre allait être terriblement longue.



03 septembre - 25 ans.

“ Merci, à bientôt. ”

Le bruit du tiroir caisse claqua et Masha passa doucement ses mains sur son visage, fatiguée. Elle avait bossé toute la journée, à sourire poliment à des clients agaçants et ses yeux ne paraissaient tenir ouverts que par magie. Heureusement, il était l’heure pour elle de rentrer. Lorsqu’elle sortie après avoir pris son sac, un de ses collègues fumait, adossé à une table haute devant l’établissement, les yeux rivés sur un journal.

“ T’as vu ça ? Apparemment y’a on a retrouvé un type mort dans son appart’, dans le coin. Il vivait tout seul; crise cardiaque.
- Wow dur. Est-ce qu’il s’est fait bouffer le visage par des chats, comme à la télé ?
- T’es vraiment crade, Masha, tu pourrais pas être moins trash ?
- Ca va, ça va. Par des chatons ?“

Dans le battement d’un briquet, elle alluma une cigarette.

“ Au fait, j’ai deux places pour aller voir un film.
- Qu’est-ce que tu veux que ça m’fout’, Mendosa ? Si je voulais m’enfermer deux heures dans une pièce à écouter des trucs ennuyeux et bien politiquement correct, j’irais chez mes parents. Et au moins, c’est gratuit.
- Arrête, ils doivent pas être si terribles que ça.
- J’te raconterai bien. A un autre moment, dans un autre lieu, dans une autre vie. Mais là je rentre. J’ai mes cours qui m’attendent. Tout le monde n’a pas perdu espoir d’avoir un avenir, comme toi.“
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Newbie
avatar

Primrose Bloomfield
▲ ▼ ▲ Love disease ▲ ▼ ▲


La recherche de l'amour : A la recherche, peut-être toi ?
Lettres d'amour postées : 102

MessageSujet: Re: She's the giggle at a funeral - Masha Bones   Ven 23 Juin - 18:27

Oh non mais grandir sans amour c'est trop triiiste.  J'ai l'impression que ta petite est l'exact opposé de mon personnage, il nous faudra un lien. tremblyeuxohoh Et je ne connais pas ton actrice, mais elle est toute mignonne. cute

Bienvenue chez toi, en tout cas. cat



terrien, juste une poussière


Dernière édition par Primrose Bloomfield le Ven 23 Juin - 19:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://love-disease.forumactif.org/t166-f-soeur-adoree-pour-rps-

Epine
avatar

Diane Notaras
▲ ▼ ▲ Love disease ▲ ▼ ▲


La recherche de l'amour : A la recherche, peut-être toi ?
Lettres d'amour postées : 129

MessageSujet: Re: She's the giggle at a funeral - Masha Bones   Ven 23 Juin - 18:28

Bienvenue =) !!

J'adore le caractère de Masha, ça donne trop envie de la titiller pour qu'elle nous envoie chier angel cute


La vie ne vaut rien. Mais rien ne vaut la vie.
©crack in time

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Epine
avatar

Masha Bones
▲ ▼ ▲ Love disease ▲ ▼ ▲


La recherche de l'amour : Pas besoin, la solitude c'est bien aussi !
Lettres d'amour postées : 28

MessageSujet: Re: She's the giggle at a funeral - Masha Bones   Ven 23 Juin - 18:57

Coucou ! Merci à tous ! danse
Primrose, je serais ravie d'avoir un lien et Diane, elle n'est pas si désagréable que ça ! Enfin... bon. Si, un peu. Mais ça va angel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Epine
avatar

Elizabeth Callaghan
▲ ▼ ▲ Love disease ▲ ▼ ▲


La recherche de l'amour : Il est en pré-lien, tu peux y jeter un oeil !
Lettres d'amour postées : 35

MessageSujet: Re: She's the giggle at a funeral - Masha Bones   Ven 23 Juin - 19:01

Ouh j'aime déjà ta brunette même si elle est un peu aux antipodes de mon personnages qui est complètement dépendante de sa famille... eclatcoeur J'ai hâte de voir ce que ça va donner ici !
En tout cas bienvenue ici saute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Epine - Administratrice
avatar

Sheamus Weaversley
▲ ▼ ▲ Love disease ▲ ▼ ▲


La recherche de l'amour : Pas besoin, la solitude c'est bien aussi !
Lettres d'amour postées : 93

MessageSujet: Re: She's the giggle at a funeral - Masha Bones   Ven 23 Juin - 19:31

Bienvenuuuuue parmi nous. fbcoeur Si tu as des questions n'hésite pas.

Oh joli symptôme au passage smileheart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Epine
avatar

Julian Taylor
▲ ▼ ▲ Love disease ▲ ▼ ▲


La recherche de l'amour : A la recherche, peut-être toi ?
Lettres d'amour postées : 223

MessageSujet: Re: She's the giggle at a funeral - Masha Bones   Ven 23 Juin - 19:35

Bienvenue ici, toi ! eclatcoeur


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fleur fanée - Administratrice
avatar

Poppy J. Parson
▲ ▼ ▲ Love disease ▲ ▼ ▲


La recherche de l'amour : Il est en pré-lien, tu peux y jeter un oeil !
Lettres d'amour postées : 102

MessageSujet: Re: She's the giggle at a funeral - Masha Bones   Ven 23 Juin - 20:54

piment cute chou piment choupix

T'es canon seduct Vilaine hen
Bon évidemment lien, j'adore ton histoire bave


J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexprimable.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fleur fanée - Administratrice
avatar

Poppy J. Parson
▲ ▼ ▲ Love disease ▲ ▼ ▲


La recherche de l'amour : Il est en pré-lien, tu peux y jeter un oeil !
Lettres d'amour postées : 102

MessageSujet: Re: She's the giggle at a funeral - Masha Bones   Ven 23 Juin - 21:09


Welcome home !

T'as de la chance, c'est moi qui te valide hihi J'ai adoré te lire, franchement, Masha et sa famille religieuse - OMG la famille me donne la chair de poule ohoh - je suis tellement fan alors que tu m'as rien dis avant hang Pour moi tout est parfait chou


Félicitation, tu fais maintenant officiellement partie de notre famille de lovers ! Tu intègres directement les NOM DU GROUPE  toiiiii

Dès à présent, tu peux faire ta fiche de liens pour te faire des tas de nouveaux amis et n'oublies pas de faire ta fiche de rps. Il te faut aussi passer par les recensements, comme celui de ton symptôme et ton sacrifice, sans compter des choses aussi importantes que ton métier ou ton logement.
Tu as aussi la possibilité de faire ton propre pré-lien ou un scénario !
C'est alors que nous t'attendons dans le flood pour papoter et s'amuser, et n’hésites pas à faire un tour du côté de la CB, ou même des jeux.
Si tu as la moindre question, n'hésite pas, le staff est là pour ça !
Toute l'équipe de Love Disease te souhaite un excellent jeu ! saute


J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexprimable.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
▲ ▼ ▲ Love disease ▲ ▼ ▲



MessageSujet: Re: She's the giggle at a funeral - Masha Bones   

Revenir en haut Aller en bas
 
She's the giggle at a funeral - Masha Bones
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ≈ WENDY & MASHA.
» Masha Narishkin
» Dossier de Masha Santana
» Jamaica and Cuba: Before and after Fidel
» 06. I'm not a monkey so no suit for me (ft Oxanna)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOVE DISEASE :: Gestion du personnage :: L'arrivée en ville :: Presentations validées-
Sauter vers:  
L'intégralité du forum appartient à ses administratrices. Toute reproduction partielle ou totale de son contenu est interdite.
© Love disease