L'amour est un piège dans cette ville maudite
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 XXXX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Bourgeon
avatar

Elizaveta Romanov
▲ ▼ ▲ Love disease ▲ ▼ ▲


La recherche de l'amour : Il est en pré-lien, tu peux y jeter un oeil !
Lettres d'amour postées : 34

MessageSujet: XXXX   Jeu 22 Juin - 22:46



XXX

Avec Julian Taylor

Elizaveta était le genre de personne capable de dormir pendant des heures. Les symptômes qu’elle ressentait lui donnaient également encore plus envie de dormir. Elle détestait se lever le matin et n’était de toute façon pas efficace si elle se levait trop tôt. Son travail lui permettait de commencer vers midi et de finir au lever du soleil. Un rythme qui lui convenait parfaitement, elle pouvait dormir le matin et son travail avançait plus vite.

Elle avait certains jours des horaires plus basiques comme huit heures dix-sept heures, ce qui lui permettait de profiter de son copain en fin de soirée. Le seul point positif, heureusement pour elle, elle avait posé congé aujourd’hui uniquement l’après-midi, elle avait envoyé un message à un de ses amis pour qu’ils puissent manger ensemble Elle n’avait pas vu le jeune homme depuis quelques semaines et sa présence lui manquait


Lorsqu’on gagnait l’amitié d’Éliza, c’était généralement une amitié pour la vie. Certains de ses amis étaient des amis d’enfance, elle n’était peut-être pas la fille que ses parents imaginaient, mais elle était l’amie fidèle que beaucoup de gens recherchaient. Elle avait ces défauts, mais dans l’ensemble ses qualités étaient appréciées de ses amies. Éli était le genre de femme qui pouvait cacher un cadavre pour un pote ou s’accuser  la place de son petit copain. Elle avait le cœur sur la main, ce qui lui causait parfois des ennuis avec des personnes mal attentionnées qui essayait de profiter de sa gentillesse.

Élizaveta sortit de ses pensées en entendant la deuxième sonnerie de son téléphone, elle poussa un soupir avant de caresser son chat essayant d’essayer de trouver la volonté de se lever. Elle resta encore cinq minutes au lit avant de se diriger vers sa douche puis vers son dressing. Elle n’était pas une icône de mode et portait des tenues simples. Elle n’aimait pas le shopping, il y avait trop de monde, elle avait besoin de demander de l’aide toutes les deux minutes. Ce n’était vraiment pas son activité préférée.

Après s’être habillé, elle alla manger un bout dans sa cuisine, connaissant son environnement par cœur, elle n’avait pas besoin de sa canne ou de son chien pour se guider, un semblant de liberté qu’elle adorait et qui lui avait fait choisir un appartement plutôt qu’une maison.


Son estomac rempli, ceux de ses animaux également, elle sortit de chez elle fermant la porte à clef, mis le harnais à son chien et se dirigea vers son bureau calmement. La matinée passa tranquillement et l’heure du déjeuner arriva ben vite. Elle se prépara puis pris la direction du travail de son amie, grâce à sa montre adaptée à son handicap, elle remarqua qu’elle allait sûrement être en retard et laissa un message vocal à son ami pour qu’il ne s’inquiète pas.


Cinq minutes plus tard, elle arriva devant le bureau du jeune homme, grimpa rapidement les étages avant de serrer son ami dans ses bras en arrivant à destination.


Désolé du retard, je travaillais sur un gros dossier et je n’ai pas vu le temps passer. Enfin voir, tu comprends ce que je veux dire. Tu vas bien ? Ta journée s’est bien déroulée ? Éli sourit en se débarrassant de son gilet et en acceptant le verre que lui tendait le jeune homme.

Merci, j’en avais bien besoin, je n’imaginais pas qu’il allait faire chaud. Il avait prévu un temps anglais aujourd’hui, pas un grand soleil. Je préfère le temps plus froid, je ne suis pas russe pour rien. Tu préfères les températures chaudes toi non ? Éliza avait conscience de véhiculer de vieux préjugés en déclarant qu’elle préférait le froid, mais c’était pourtant la vérité. Elle adorait le froid, la neige et ce genre de truc.


On commande la livraison à domicile ? Enfin la livraison au bureau, je n’ai pas vraiment envie de sortir, sauf si toi tu veux sortir ? Tu ne supportes peut-être plus la vue de ton cabinet ou de tes dossiers. Moi ça va encore, la vue m’est supportable.


Eli sourit devant sa blague pourrie, elle n’avait aucun talent pour les blagues ce qui ne l’empêchait pas de rire de son handicap. Après tout un célèbre diction dit : Il vaut mieux en rire qu’en pleurer.

Code by Joy




Source: Favim, inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://love-disease.forumactif.org/t138-m-lien-love-avec-rebondi

Epine
avatar

Julian Taylor
▲ ▼ ▲ Love disease ▲ ▼ ▲


La recherche de l'amour : A la recherche, peut-être toi ?
Lettres d'amour postées : 162

En ligne
MessageSujet: Re: XXXX   Hier à 2:20

Julian
  FT. Elizaveta
Let's have a nice meal !

feat. Elizaveta
 
Aujourd'hui, Julian avait rendez-vous avec l'une de ses amies qu'il n'avait pas vue depuis un moment. Il fallait dire que ce n'était pas toujours facile avec tout le travail qu'il avait à faire par moments. Et son amie aussi était souvent pas mal occupée. Trouver un créneau pour passer un peu de temps ensemble était donc souvent compliqué, mais il avaient fini par trouver un jour. Et ce jour, c'était aujourd'hui. Il avait l'impression que ça faisait une éternité qu'il n'avait pas vu Elizaveta et il se réjouissait déjà du moment qu'il allait passer en sa compagnie. Ils avaient sans doute pas mal de choses à rattraper aussi. Alors quoi de mieux que de le faire autour d'un bon repas ? Il avait donc vraiment été content de recevoir ce message et avait évidemment accepté tout de suite. Bien sûr, il espérait ne pas avoir de travail de dernière minute, mais il ferait tout pour que ce ne soit pas le cas. Quoiqu'il en soit, sa journée s'était passée comme d'habitude. Il était resté dans son bureau le plus clair du temps pour continuer à travailler sur son dossier du moment. Ça faisait un moment qu'il était dessus car il s'avérait plus compliqué que prévu. Une distraction lui ferait donc le plus grand bien.

Alors que la fin de journée approchait, il jeta des coups d’œil de plus en plus fréquents vers sa montre et poussa un petit soupir de soulagement en voyant que la journée de travail était enfin terminée et qu'il verrait bientôt son amie. Il boucla donc le boulot le boulot de la journée, même s'il n'en avait toujours pas terminé avec ce dossier, et attendit l'arrivée de la jeune femme. Elle était en retard. Il espérait qu'elle ne s'était pas perdue ou qu'elle avait fini par oublier. Finalement, il n'eut pas à attendre trop longtemps puisqu'Elizaveta fit enfin son apparition, saluant Julian avec un petit câlin qu'il lui rendit avec plaisir. Il ne put s'empêcher de lâcher un petit rire en entendant les paroles de la jeune femme. Elle semblait avoir pour habitude de plaisanter sur son handicap et Julian l'admirait pour ça. C'était même très louable. "Tu me feras toujours rire !" Il lui fit une petite pichenette sur le front, histoire de l'embêter un peu. "La journée m'a parue vraiment longue. J'avais hâte de te voir, c'est pour ça !" C'était bien vrai. Ça lui manquait de passer du temps avec elle.

"Le mauvais temps anglais n'est qu'un cliché, de toute façon !" Il émit un petit rire. Certes, l'Angleterre était réputée pour son mauvais temps, mais ça ne voulait pas dire qu'ils n'avaient pas des jours ensoleillés et chauds, comme celui-ci. "Je préfère des températures mitigées. Ni trop froides ni trop chaudes." Quand il faisait trop froid, il trouvait ça juste insupportable et pareil pour la chaleur. Il n'imaginait même pas les températures dont Elizaveta avait pu faire l'expérience en Russie. De toute façon, ils n'étaient pas là pour parler de la météo, mais pour manger. Julian avait pensé qu'ils sortiraient, mais son amie exprima le souhait de rester au bureau. Julian haussa les épaules avant de se rappeler que ce geste ne servait à rien en présence de la jeune femme. Jeune femme qui, une nouvelle fois, plaisanta sur son handicap. "Ça ne me dérange pas, non. J'en suis pas encore au point de vouloir fuir cet endroit. Tu as envie de quoi ? Je te laisse choisir !" Il n'était pas très difficile, alors tout type de nourriture lui convenait.
"Tu deviens quoi, sinon ? A part ton gros dossier !" Il fallait bien commencer quelque part !
code par EXORDIUM. | gif par Tumblr |


 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
XXXX
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ALEXIS ANDREWS # (213) XXX - XXXX
» Au royaume des fées...[PVRen Terasaki & XXXX & John Doe]
» Samynette ~ xx xxxx xxx
» XXXX Izuriha Rin - 木魂の娘
» Liste du matériel militaire de l'Empire d'Autriche-Hongrie(1910-xxxx)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOVE DISEASE :: Northworth :: Centre ville :: Quartier résidentiel-
Sauter vers:  
L'intégralité du forum appartient à ses administratrices. Toute reproduction partielle ou totale de son contenu est interdite.
© Love disease